Les rythmes scolaires

Rythmes scolaires

Depuis la rentrée scolaire 2018-2019, les écoles d’Aniane ont des rythmes différenciés. (voir historique ci-dessous)

La municipalité, avec les partenaires éducatifs a lancé dès le début 2019 une évaluation de ce dispositif qui devait permettre de décider du fonctionnement pour la suite de manière éclairée. C’est pourquoi nous avions à cœur d’aller jusqu’au bout du processus d’évaluation et nous attendons les résultats dans les semaines qui viennent.  Hélas, l’éducation nationale a demandé au conseil d’école élémentaire du 25 mai de se prononcer sur les rythmes de la rentrée 2021.

Lors de ce conseil, nous avons présenté notre position, celle d’attendre les résultats avant d’envisager un changement. Le conseil d’école n’a pas suivi notre position et s’est prononcé en faveur d’un changement de rythmes.

Comme cela a été fait par le passé le maire a fait le choix de suivre l’avis du Conseil d’école.

Ainsi à la rentrée d’automne 2021 les deux écoles d’Aniane seront sur un rythme de 4 jours. 

Historique des rythmes scolaires en France

  • 2008 : sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Xavier Darcos ministre de l’Éducation décide de supprimer le mercredi/samedi matin d’école : passage aux 4 jours d’école sans allongement de la durée de la journée scolaire (compression du temps scolaire)
  • 2013 : sous la présidence de François Hollande, Vincent Peillon ministre de l’Éducation lance la réforme de refonte de l’école, avec notamment la modification des rythmes scolaires qui vise à alléger les journées scolaires de l’enfant en rajoutant une matinée de temps scolaire (mercredi matin) => 4 jours ½ d’école
  • 2017 : sous la présidence d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer laisse le choix aux communes de revenir ou non sur la réforme précédente, soit un retour ou pas à 4 jours scolaires. Les écoles souhaitant revenir à 4 jours doivent demander une dérogation chaque année (et voter tous les 3 ans en conseil d’école le maintien ou non des 4 jours).

Il est à noter que la France est le pays d’Europe qui compte le moins de journées scolaires et le plus de vacances scolaires : 162 journées d’école en France contre 185 jours en moyenne pour les membres de l’OCDE, où la semaine scolaire se décline sur 5 jours. Les journées des élèves français sont de fait plus chargées que celles de leurs voisins (6 heures pour une organisation à 4 jours, 5h20 pour 4,5 jours contre 4h15 en moyenne pour les pays de l’OCDE). 

Chronologie de la démarche autour de l’organisation des rythmes scolaires depuis 2017

Les changements de rythme scolaire ont, par le passé, engendré de profonds changements dans l’organisation de l’accueil de loisir et du périscolaire à Aniane. Le changement de rythmes scolaires de 2013 a par exemple mobilisé toute la communauté éducative d’Aniane (enseignants, parents d’élèves, mairie, associations…), regroupés au sein du comité consultatif enfance jeunesse (CCEJ) http://www.ville-aniane.com/comite-consultatif-enfance-jeunesse/. Un an et demi de travail de co-construction et de préparation a abouti à un nouveau dispositif scolaire et périscolaire avec de grosses modifications techniques et juridiques (Suppression de la garderie et création d’un Accueil de Loisirs Périscolaire, agréments, tarification adaptée, ouverture d’un compte famille, investissement dans un logiciel dédié…) et a demandé l’embauche de personnel.

Novembre 2017 : Rappel : les deux écoles sont à 4 jours 1/2 en 2017 depuis la précédente réforme

À la suite des décisions gouvernementales sur l’organisation scolaire et périscolaire une réunion publique est organisée pour permettre à tous de comprendre les changements possibles et leur implication (retour de la semaine à 4 jours ? suppression des accueils de loisirs périscolaires et retour de la garderie ? enjeux de financements des dispositifs selon les modalités).

IMPORTANT : le dispositif périscolaire mis en place avec le rythme de 4,5 jours (remplaçant la garderie) propose davantage d’activités aux enfants mais entraîne des dépenses supplémentaires (personnel notamment), il génère en même temps des recettes (CAF, fond d’aide de l’état et bien sûr participation des familles). Le dispositif périscolaire à 4 jours entraîne moins de dépenses mais génère également moins de recettes puisqu’il n’est pas aidé par l’État.

Décembre 2017 : consultation des parents, des enfants, du personnel, des associations, des élus et des enseignants. 

Janvier 2018 : analyse des résultats de la consultation et avis des conseils d’école.

Synthèse de la consultation : Deux options proposées : 1. maintien de la semaine de 4.5 jours avec mercredi matin à l’école, fin des cours à 16 h les autres jours et 2. passage à la semaine de 4 jours sans mercredi matin à l’école et fin des cours à 17h tous les jours)

Résultats très partagés :

  • Les enfants d’élémentaires sondés oralement sont partagés sur la question
  • Les élus des 3 municipalités concernées (Aniane, Puéchabon et St Guilhem) sont favorables à un maintien à 4.5 jours
  • Les enseignants d’élémentaire sont favorables au maintien à 4,5 jours
  • Les enseignants de maternelle sont favorables à un passage à 4 jours
  • Les familles sont majoritairement favorables à un passage à 4 jours
  • Le personnel municipal est majoritairement favorable à un maintien à 4.5 jours
  • Les associations sont majoritairement favorables à un maintien à 4.5 jours 

Avis des conseils d’école L’instance décisionnaire en matière de rythmes scolaires sont les Conseils d’école

  • Le conseil d’école de maternelle, réuni le 19 janvier s’est prononcé à 66.7 % en faveur d’un passage à 4 jours. Les élus, bien que favorables au maintien des 4,5 jours, ont clairement exprimé qu’ils ne s’opposeraient pas à un changement de rythme si celui-ci faisait consensus. Mais, si la maternelle passait à 4 jours, cela impliquerait l’existence de 2 rythmes différents au sein du groupe scolaire (hypothèse qui ne recueillait pas l’unanimité lors du sondage de décembre.)
  • Le conseil d’école d’élémentaire, réuni le 26 janvier, s’est prononcé à 90.5 % en faveur du maintien du rythme de 4.5 j.

Février : finalisation de la consultation

Afin d’aller au bout de cette logique de consultation, l’ensemble de la communauté éducative est à nouveau questionné pour valider ou invalider l’hypothèse de deux rythmes différents entre l’élémentaire et la maternelle.

Résultat de la consultation : 75 % d’avis favorables à un rythme différencié entre les 2 écoles 

Mars 2018 : Avis du comité consultatif enfance jeunesse

Au regard des résultats de la large concertation menée, le comité consultatif enfance jeunesse (CCEJ) émet un avis favorable pour une organisation différente des rythmes scolaires entre l’école élémentaire et l’école maternelle à la rentrée dès septembre 2018 soit :

  • 4 jours et demi d’école pour l’école élémentaire
  • 4 jours d’école pour l’école maternelle

Le CCEJ propose cependant de travailler sur les horaires de l’école maternelle sachant que celles de l’élémentaire ne changeront pas (pour les enseignants travailler après 16h ferait perdre de la cohérence à la démarche mise en œuvre). 

De la mise en œuvre à l’évaluation des rythmes scolaires différenciés 

Information : Nombre de familles impactées par le double rythme

  • En 2019/2020 25 familles sont concernées
  • En 2020/2021 29 familles sont concernées et parmi ces dernières 19 familles laissent régulièrement leurs enfants aux ALP du soir ou de l’après-midi.
  • En 2021/2022 23 familles seront concernées.

Septembre 18 : sollicitation des partenaires institutionnels de l’Éducation Nationale et de la cohésion sociale. Au regard de notre organisation scolaire atypique, la municipalité souhaite faire l’objet d’une attention particulière de la part des acteurs institutionnels, et poursuivre une démarche cohérente avec le Projet Éducatif de Développement du Territoire.

Novembre 18 : En comité Consultatif enfance jeunesse, lancement de la réflexion sur l’évaluation des rythmes, inscription dans un protocole de recherche sur les projets innovants mené par la CARDIE : Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation de l’Education nationale.

Premier semestre 19 : En comité Consultatif enfance jeunesse, réflexion sur les indicateurs et le protocole d’évaluation et rencontre avec le laboratoire Epsylon : formalisation de l’appel à projet de la CARDIE. Décision de consulter à nouveau les familles sur les rythmes différenciés après une année de pratique en parallèle de la planification de l’évaluation par la CARDIE qui aura lieu sur l’année scolaire 2019-2020 afin d’explorer tous les aspects de cette organisation.

Juin 19 : consultation des familles sur les rythmes différenciés

  • ELEMENTAIRE: 68% de réponses au questionnaire, 69% des répondants en faveur d’un rythme à 4 jours contre 31 à 4,5 jours
  • MATERNELLE : 79% de réponses au questionnaire, 90% des répondants en faveur d’un rythme à 4 jours

Novembre 19 : Lancement du protocole CARDIE en comité consultatif enfance jeunesse.

Janvier 2020 : Rencontre de madame Syssau, chercheure en psychologie cognitive du laboratoire Epsylon de Montpellier en comité consultatif enfance jeunesse et définition : des outils de mesure qui seront utilisés et leurs conditions de passation vers les équipes d’enseignants et d’animateurs ; de La pertinence des groupes à observer, ou observables ; de La temporalité de l’étude ; des critères ciblés (les actions pédagogiques qui présideront au choix de l’organisation scolaire la plus pertinente).

 

Février 2020 Le Comité Consultatif Enfance et Jeunesse se réunit pour poursuivre les travaux d’évaluation des rythmes scolaires à Aniane : Présentation des outils de mesure qui seront utilisés pour l’observation. Présentation par les parents d’élèves de l’enquête qui sera menée auprès des familles.

Mars 2020 : questionnaire élaboré par les parents d’élève à destination des familles concernées par les rythmes différenciés (ayant un enfant ou plus en maternelle ET en élémentaire)

Synthèse des résultats : 13 réponses sur 25 familles soit 52% de réponses.

  • Sur les 13 familles répondant : 10 fréquentent l’ALP de 16h à 17h (école élémentaire) au moins une fois par semaine 3 familles sur 13 ne l’utilisent pas.
  • La raison invoquée pour la fréquentation de l’ALP de 16h à 17h est l’attente de la sortie de maternelle pour 6 familles sur 10, pour 4 sur 10 il s’agit de raisons professionnelles.
  • 5 des 13 familles interrogées utilisent aussi l’ALP de 17h à 18h au moins une fois par semaine (pour leurs enfants en maternelle et élémentaire). Pour 4 de ces 5 familles la raison invoquée pour la fréquentation de l’ALP de 17h à 18h est professionnelle.
  • Sur les 13 familles répondant : 9 familles ne fréquentent pas l’ALP du mercredi.

De Mars à Juillet 2020 : Confinement et contraintes d’accueil dans les écoles ne permettant pas de mener l’étude comme prévu

Dernier trimestre 2020 : reprise de contact avec les partenaires pour relancer l’étude

Mars – Avril 2021 : Vote en Conseil d’école maternelle pour maintenir les semaines de 4 jours (dérogation nécessaire). À cette occasion, le conseil d’école maternelle se prononce à l’unanimité pour un maintien du rythme à 4 jours. Pas de vote nécessaire en élémentaire puisque la semaine à 4,5 jours est la norme pour l’éducation nationale. Lancement et réalisation de l’étude terrain.

Conclusion :

La décision de mettre en place un rythme différencié a été prise au sein des instances de concertation (CE et CCEJ) permettant à tous de s’exprimer. Ce n’est pas le résultat d’une décision unilatérale prise par la commune ou les enseignants ou parents d’élèves. Depuis la mise en œuvre de cette organisation les familles ont été à nouveau consultées et la réalisation d’une étude devait permettre d’explorer toutes les perspectives de cette approche qui se voulait être au plus proche du rythme de l’enfant. La réalisation de l’étude a pris du retard et nous espérons pouvoir rendre nos conclusions en fin d’année 2021. La municipalité d’Aniane a toujours fait de la jeunesse une priorité. Dans les décisions relatives aux rythmes, c’est bien en premier lieu l’intérêt de l’enfant et la parole de la communauté éducative qui guidera ses choix.

Le 25 mai 2021 avant de recevoir les résultats de l’étude le Conseil d’école élémentaire a voté pour un changement de rythme (passage à 4 jours)