Gestion des déchets

🌿🍁🍂LA COMMUNE RECHERCHE TOUJOURS UN.E RÉFÉRENT.E COMPOSTAGE

 
La commune est toujours à la recherche d’ un.e référent.e pour s’occuper du bon fonctionnement de l’aire municipale de compostage (1/2h tous les 15 jours). Si vous êtes intéressé(e) par ce rôle, prenez contact avec la Mairie. Une formation d’une demi-journée vous sera proposée afin de bien utiliser cette technique qui permet d’enrichir nos sols tout en limitant nos déchets.
 
👍Située toujours au 50 boulevard Félix Giraud, l’aire municipale de compostage est maintenant installée au fond du parking de l’ancienne abbaye, à côté de l’arbre remarquable, créant ainsi un bel espace pédagogique pour réaliser des ateliers avec les enfants en toute sécurité.
💚Le compostage partagé, c’est rencontrer ses voisins, tout en participant à une action citoyenne !

 

Déplacement de l’aire communale de compostage

Début décembre, les services techniques, avec l’aide et le soutien du Syndicat Centre Hérault, ont déplacé l’aire de compostage, qui se situait face à la Conciergerie (bureau de la Police Municipale) à côté du grand cèdre, à 25 m de l’ancien site.

Ceci afin d’éviter d’une part les problématiques d’odeur (dues à une mauvaise utilisation), d’éloigner ce site du nouveau point d’apport volontaire des biodéchets, d’autre part, et enfin de permettre un meilleur accueil des classes lors des animations réalisées avec les écoles. L’espace ainsi dégagé va permettre de positionner des arceaux de stationnement pour vélo.

Nous vous rappelons que les dépôts ne doivent pas contenir de restes de viandes, coquillages, cendres ou déchets de jardin ainsi que les sacs plastiques, même biodégradables !

FORMATION

Une formation spécifique est prévue au printemps afin de bien utiliser cette technique qui permet d’enrichir nos sols tout en limitant nos déchets.

LA COMMUNE RECHERCHE UN.E RÉFÉRENT.E

La commune cherche toujours un ou un.e référent.e pour s’occuper du bon fonctionnement de l’aire (1/2h tous les 15 jours). Si vous êtes intéressé(e) par ce rôle, prenez contact avec la Mairie. Une formation d’une demi-journée vous sera proposée.

UN NOUVEAU DISPOSITIF POUR LE TRI DE VOS DÉCHETS EN COEUR DE VILLE

Pour répondre aux problématiques liées au tri des déchets de cuisine (autrement nommés biodéchets) et réduire la quantité de déchets résiduels collectés et enfouis, l’intercommunalité a lancé une expérimentation en 2019 avec la mise en place de points d’apport volontaire contrôlés dans 7 communes pilotes. Le bilan ayant été très positif, le Syndicat Centre Hérault et la communauté de communes étendent le dispositif aux derniers villages de la Vallée de l’Hérault dont Aniane à partir du 27 novembre 2023.

LES POINTS D’APPORT CONTRÔLÉS – NOUVEAUX BACS EN ACIER POUR LES BIODÉCHETS
Il s’agit d’un service de proximité qui
> facilite le tri des déchets de cuisine dans les centres bourgs (dans lesquels les camions de collecte ont difficilement accès)
> limite les nuisances visuelles et sonores de la collecte.
Chaque habitant (résident) concerné peut se rendre au point d’apport dès qu’il le souhaite. Il n’a plus à stocker les déchets de cuisine jusqu’aux jours de collecte en porte à porte. En effet, les points d’apport sont accessibles 7 jours/7 grâce à des badges d’accès individuels.

Le vidage des points d’apport est au minimum hebdomadaire. Les déchets sont alors transférés vers la plateforme de compostage d’Aspiran.
LES BADGES
Les badges sont fournis par la Communauté de communes Vallée de l’Hérault (CCVH). Un agent de la CCVH s’est probablement déjà rendu à votre domicile pour vous remettre le badge ou, en votre absence, vous aura laissé un avis de passage vous invitant à les contacter

👉par téléphone au 04 67 57 65 63 du lundi au vendredi de 8h30 – 12h00 et 13h30 – 17h
✍️par mail à service.dechets@cc-vallee-herault.fr pour prendre RDV

Carte des points d’apport / accès par badge

Déchets : une piqûre de rappel !

Plusieurs citoyens se plaignent de la présence permanente de conteneurs à ordures ménagères sur la voie publique, par conséquent, nous souhaitons rappeler les règles en la matière :
La communauté de communes Vallée de l’Hérault en charge du service des ordures ménagères a doté chaque foyer de conteneurs individuels, lesquels sont placés sous la responsabilité des abonnés et ne doivent en aucun cas être installés à demeure sur le domaine public.
En effet, conformément aux dispositions de l’article 15 du règlement du service OM, en fonction du calendrier des jours de passage de la collecte (calendrier), les bacs doivent être présentés sur le domaine public au plus tôt la veille après 19H00, et rentrés au plus tard le soir du jour de passage à 19H00.

 

En dehors de ces créneaux horaires, la présence permanente de conteneurs sur le domaine public est considérée comme un abandon d’ordures ménagères sur la voie publique et peut être sanctionnée pénalement (amende de 68 €).
Aussi, n’oubliez pas de rentrer vos bacs après la collecte et continuez (ou commencez) à trier !
Téléchargez le guide du tri ici

Manifestations et déchets en centre Hérault, de nouvelles règles !

Suite aux lois « transition énergétique pour la croissance verte » et « anti-gaspillage pour une économie circulaire » les organisateurs de manifestations doivent respecter de nouvelles règles sur la gestion des déchets générés par leur activité, entre autres depuis le 1er janvier 2023, la vaisselle jetable est interdite dans les établissements de restauration rapide pour tout ce qui est consommé sur place !

Un guide d’accès aux déchèteries et des fiches à remplir pour toutes les manifestations sont disponibles ici :

2023_Fiche des modalités d’emprunt vaisselle

2023_Fiche Manifestation

2023_Guide de modalités d’accès aux décheteries pour les associations

+ d’infos sur sur le site du syndicat centre Hérault : https://www.syndicat-centre-herault.org/vos-dechets-en-pratique/organiser-un-eco-evenement/

Basique : les déchets de cuisine vont dans le bac vert !

Alors que le tri des déchets de cuisine sera généralisé en France en 2024, le Syndicat lance la campagne de communication « Basique » pour renforcer le geste de tri. La collecte en porte à porte des déchets de cuisine fêtera bientôt ses 20 ans sur le territoire pionnier dans ce domaine. De réelles améliorations sont pourtant encore nécessaires pour augmenter la performance environnementale du territoire car 60 kg par habitant et par an sont encore jetés dans le bac gris.

Depuis 2002, les déchets de cuisine sont collectés en porte à porte sur la grande majorité des 35 000 foyers du Syndicat Centre Hérault, pour être acheminés et valorisés sur la plateforme de compostage installée à Aspiran.

Épluchures, fruits, légumes abimés, coquilles d’œufs, filtres de café, sachets de thé, aliments non consommés ou périmés, essuie-tout, reste de viande et poisson…  tous ces déchets alimentaires sont transformés au moyen d’un process semi-industriel performant, en un compost de qualité certifié « matière fertilisante utilisable en agriculture biologique ». Attention : il existe quelques exceptions comme les coquillages et les litières pour animaux, qui ne sont pas compostables et vont dans le bac gris.

Les habitants, qui n’ont pas la possibilité ou ne souhaitent pas faire leur propre compost à la maison, doivent simplement déposer leurs déchets de cuisine dans l’équipement mis à leur disposition (bac vert ou points d’apport contrôlés). Le geste de tri est très simple et à la portée de tous. Les déchets de cuisine sont à envelopper dans du papier journal ou dans un sac compostable reconnaissable grâce au logo OK compost. L’utilisation de sacs en plastique non dégradable est proscrite car elle impacte considérablement la qualité du produit fini.

Pour toutes ces matières organiques issues des déchets de notre cuisine, c’est un juste retour à la terre. Le compost et autres produits dérivés fabriqués par le Syndicat Centre Hérault et commercialisés sur son site à Aspiran, sont ensuite utilisés par les viticulteurs, maraîchers, jardiniers professionnels ou amateurs pour enrichir les sols et nourrir les cultures. Il s’agit d’un cycle vertueux de la matière dans lequel chaque échelon, du trieur à l’agriculteur, joue un rôle important.

Les avantages de cette pratique sont nombreux : enrichissement de nos terres agricoles, création d’emplois non délocalisables, éveil de la conscience écocitoyenne, notamment auprès des enfants, gestion saine qui permet d’éviter le traitement coûteux de l’enfouissement…

La collecte des déchets de cuisine a été mise en place depuis bientôt 20 ans sur le territoire, et chaque nouvel habitant se voit équipé d’un bac de collecte et informé des consignes de tri. Malgré cette antériorité et le service de collecte mis à disposition des habitants du territoire, nos bacs gris contiennent encore aujourd’hui près d’un tiers de déchets de cuisine, ce qui représente en moyenne 60 kg par an et par habitant ! Ceci n’est plus acceptable sachant que le coût de l’enfouissement de nos déchets résiduels (bac gris) ne cesse d’augmenter, alors que le compostage apporte une solution vertueuse tournée vers l’avenir.

Il existe également une confusion sur les déchets collectés par ce dispositif. En effet, de nombreux usagers utilisent le bac vert à leur disposition pour jeter les végétaux de taille du jardin, alors qu’il est destiné uniquement aux déchets de cuisine.

Sur le plan environnemental, la meilleure solution consiste à laisser ces végétaux se dégrader sur place, dans un coin du jardin. Si cela n’est pas possible, il faut alors les transporter en déchèterie et les déposer dans les casiers dédiés aux végétaux. Ces derniers seront acheminés dans les filières qui permettront leur valorisation.

Jusqu’à la fin de l’année 2022, le Syndicat Centre Hérault rappellera, dans les médias locaux avec une présence accrue sur les réseaux sociaux, que le tri des déchets de cuisine est aujourd’hui basique.

Au niveau national, la filière des déchets de cuisine s’est considérablement développée ces dernières années, grâce notamment au réseau national CompostPlus, initié par le Syndicat Centre Hérault, qui a incité les collectivités engagées dans la collecte des déchets de cuisine à partager leurs bonnes pratiques. Par ailleurs, la loi Anti Gaspillage pour une Économie Circulaire, votée le 10 février 2020, vise à généraliser le tri des déchets de cuisine en France d’ici le 1er janvier 2024.


Trier à Aniane, c’est facile ! Mode d’emploi ici

Lire le compte-rendu du Syndicat Centre Hérault sur le composteur

Petit rappel:
« Déposer, abandonner, jeter ou déverser tout type de déchets sur la voie publique est puni d’une amende forfaitaire.

Si vous payez immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction), l’amende est de 68 €.

Si vous payez après ce délai de 45 jours, l’amende est de 180 €.

Si vous ne payez pas l’amende forfaitaire ou si vous contestez l’amende forfaitaire, le juge du tribunal de police est saisi. Le juge pourra notamment décider :

  • d’une amende de 450 € maximum
  • ou, si vous avez utilisé un véhicule pour transporter les déchets, d’une amende de 1 500 € maximum, ainsi que la confiscation du véhicule.

  À noter : le maire peut interdire de bloquer ou d’entraver la voie ou le domaine public en y installant ou déposant tout matériel ou objet sans autorisation, ou en déversant toute substance. Ne pas s’y conformer est puni d’une amende administrative de 500 €.«